De la musique plein les oreilles pour ceux qui ne peuvent en prendre plein les yeux


Publicités


« Tout est prêt, les groupes n’ont plus qu’à se brancher et à se lâcher », annonce Charlotte Defrance. La présidente du club Rotaract de Saint-Pol et son équipe sont réunies à la salle des fêtes de Saint-Pol pour les derniers préparatifs. Clément Jouvion déballe les écocups, les fûts de bière arrivent et on débat encore du prix des consommations : « On organise ce concert pour récolter de l’argent avant tout », rappelle Clément. Le Rotaract a pour vocation, entre autres, de servir des causes humanitaires et six mois après son lancement officiel, le club veut se donner les moyens de ses ambitions : « Nous avons déjà organisé quelques actions, mais on a surtout vendu des crêpes. On voulait proposer quelque chose de plus important à Saint-Pol », explique la jeune garde du Rotary qui a choisi de soutenir Gêniris, association de recherche sur l’aniridie : une maladie génétique se traduisant par l’absence d’iris dans les yeux. Œuf-en-Ternois, Etienne Bellenguez est l’un des quelque deux-cent cinquante cas en France et sa mère, Martine, est très active dans l’association : « Un de nos membres connaissait Gêniris et nous avons rencontré Martine Bellenguez pour lui proposer notre projet », retrace Charlotte. Restait alors à trouver les groupes.

De la pop légère et du métal à tirer la Ternoise de son lit

La rockeuse présidente a fait jouer son réseau et dégoté des artistes de qualité pour cette première Chti’ract Night. Pour preuve, deux des groupes étaient déjà à l’affiche de Rockin’Verloingt en avril dernier : IPA, épatant guitariste et chanteur de blues-rock, et Gang Clouds, sextet d’esthètes de la pop d’outre-Manche. Après la légèreté des nuages, la lourdeur du stoner avec Feller Buncher, trio métal parisien qui sortirait même la Ternoise de son lit. DJ Limax conclura Chti’Ract Night qu’aura inaugurée Lalena : « Elle chantera deux de ses compositions pour ouvrir la soirée. C’est ma petite sœur de quinze ans », sourit la présidente.

Entrée : 7 euros (5 euros sur la page Facebook du Rotaract jusqu’à l’ouverture des portes).

Buvette et restauration assurée par le food vénézuélien Mille Arepas.

#Infoslocales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page