De jour comme de nuit, les traileurs ont couru sur les traces de David

Photo : PLB Photographie

Valhuon accueille depuis quatre ans le trail Sur les traces de David, course imaginée par Benjamin Demont et ses amis, pour rendre hommage à son frère, David, et sa femme, tous deux passionnés de sport et disparus dans un accident de la route. Tout au long du week-end, cette nouvelle édition a rassemblé près de mille cinq cents coureurs, aguerris ou débutants, qui se sont élancés sur les parcours de 8 à 42 kilomètres, certains ajoutant même au marathon du dimanche la course nocturne de 15 km. Avant cette unique épreuve du samedi soir, baptisée la Trivaloise, les stands du salon du trail ont déjà attiré de nombreux visiteurs tout au long de l’après-midi. Ces derniers ont également pu découvrir les diverses associations venues présenter leurs activités, notamment pour soutenir des enfants malades et la recherche médicale. Parmi elles, la Bajuelle veut permettre à Noé, un enfant de la Comté et âgé de quatre ans, de vivre comme les autres gamins de son âge, malgré les graves séquelles liés à sa naissance prématurée. Egalement présent, Frédéric Grard, un habitué des courses qui a réalisé divers challenges en vélo et à pied, et qui a parcouru des milliers de kilomètres pour défendre la cause des enfants autistes dont fait partie son fils : ensemble, après avoir traversé la France l’été dernier, ils s’élanceront en tandem au mois de juin pour rejoindre Amsterdam. A l’issue de cette quatrième édition du trail Sur les traces de David, quatre associations caritatives ont eu la surprise de recevoir un chèque de la part des organisateurs.

Un parcours nocturne jalonné d’obstacles de Valhuon jusqu’à Troisvaux

Alors que le départ du trail nocturne approche, les coureurs s’échauffent, font des allers et venues, récupèrent leur dossard et s’équipent pour la course. Dans les enceintes, le speaker présente l’événement et le DJ assure l’ambiance musicale. Les coureurs rejoignent petit à petit la ligne de départ où deux coaches sportifs les invitent à s’échauffer dans la bonne humeur. La marraine de l’événement, Julie Sylvain, championne de cross-country et championne de France sur 10 km, est évidemment au rendez-vous. Le départ est donné et les traileurs s’élancent sous les fumigènes. Le parcours nocturne est jalonné d’obstacles : chemins boueux, pierres, pentes ardues, les coureurs ne sont pas épargnés mais gardent le sourire. Les différents tracés ont été repérés par Benjamin Demont, qui s’est permis d’ajouter une pointe de difficulté par rapport aux éditions précédentes. Les coureurs traversent les villages jusqu’à l’abbaye de Belval, sous les encouragements des spectateurs. Malgré le balisage, la nuit désoriente certains participants qui doivent demander leur chemin. Une heure et demie plus tard, la course est terminée, place à la remise des récompenses. Certains coureurs sont exténués, mais les plus téméraires se laissent quelques heures de repos avant de repartir au petit jour sur les chemins de Valhuon et les traces de David.

Vous pouvez soutenir les associations qui accompagnent Sur les traces de David en contribuant à leur cagnotte Leetchi en cliquant sur ce lien.

Revenir en haut de page