Canton de Saint-Pol : Ingrid Gaillard et Claude Bachelet élus avec 69 % des suffrages


Publicités

Avec 69,01% des suffrages, le tandem Claude Bachelet-Ingrid Gaillard représentera le canton de Saint-Pol au conseil départemental. Lors du premier tour, le duo avait déjà recueilli 49,04% des voix, laissant présager une issue positive, presque une formalité face au Rassemblement National emmené par Bruno Roussel et Lydie Surelle : ces derniers ont finalement recueilli 30,99% des suffrages. Comme partout, le canton de Saint-Pol n’aura pas enregistré de véritable sursaut des électeurs, puisque l’abstention atteint 57,92% des inscrits, à peine moins qu’au premier tour (58,99%).

« Sans être une récompense, c’est une reconnaissance du travail accompli. On a mis le département au cœur de notre campagne. »

Claude Bachelet, conseiller départemental du canton de Saint-Pol

« Ce n’est pas pire que la semaine dernière. Nous avons aussi bénéficié du report des voix des autres candidats et nous avons conforté notre résultat du premier tour », constate Claude Bachelet, conseiller sortant et réélu. Même analyse du côté du Rassemblement National : « L’abstention reste très marquée et il y a une prime au sortant. Nos concurrents ont bénéficié du report de voix. Avec seulement une semaine entre les deux scrutins, nous ne pouvions pas remuer tout le canton. Nous réussissons tout de même à obtenir un tiers des voix, alors que nous n’étions pas connus. C’est ce qui nous a desservi, même si nous sommes originaires de Sains-les-Pernes et de Bours », commentent les candidats du Rassemblement National, qui ont totalisé 2 948 voix, contre 2 552 au premier tour. Claude Bachelet et Ingrid Gaillard sont eux passés de 4 662 à 6 566 voix : « Je peux me satisfaire d’être sortant et d’avoir fait un bon résultat, estime le conseiller départemental. Je suis en campagne depuis un an, nous sommes allés à la rencontre de toutes les communes du canton. Sans être une récompense, c’est une reconnaissance du travail accompli. On a mis le département au cœur de notre campagne. »

« Nous défendrons avant tout le canton du Ternois au département. »

Ingrid Gaillard, conseillère départementale du canton de Saint-Pol

Ce n’est d’ailleurs pas le travail qui manque : « Il faut absolument une meilleure reconnaissance des aides à domicile. Nous devons aussi finir la déviation de Saint-Pol, la voirie à Pernes, étudier la vitesse dans de nombreuses communes. La jeunesse doit être notre priorité : le collège de Saint-Pol a besoin d’un relooking », listent les deux élus, qui devraient logiquement siéger dans l’opposition au conseil départemental. « Nous serons source de proposition. L’opposition hostile, ce n’est pas notre genre », promet Claude Bachelet, qui va donc reprendre son siège dans l’assemblée départementale. En revanche, Ingrid Gaillard va voir son quotidien radicalement changer puisqu’elle va devoir se mettre en disponibilité de son poste d’assistante sociale au département du Pas-de-Calais, ne pouvant être élue dans la collectivité qui l’emploie. Tout comme son acolyte, elle va pouvoir se consacrer à plein temps à ses mandats de maire de Flers (de Croisette pour Claude Bachelet), de vice-présidente à TernoisCom et donc de conseillère départementale pour représenter son territoire : « Nous défendrons avant tout le canton du Ternois au département. »


Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *