Aux lycées Châtelet et Mendès-France, les bacheliers libérés, délivrés et en vacances !


Publicités

Shorts, jupes et lunettes de soleil : les lycéens avaient déjà enfilé les tenues de vacances pour venir chercher les résultats du baccalauréat. Beaucoup avaient confiance en leur réussite et, au lycée Albert-Châtelet, peu de surprises avec un taux de réussite de 82,46 % d’admis à l’écrit (84,55 % pour la série générale et 78,10 % pour la technologique). « Quasiment toutes les filières sont au-delà de 80 %. Cette année encore, on sera au-dessus de la moyenne de l’académie », prédit le proviseur, Emmanuel Damiens. Par ailleurs, de nombreux élèves ont décroché leur diplôme avec brio puisque l’établissement enregistre 33 mentions très bien, 52 bien, 88 assez bien. Parmi eux, Hugo Decluse qui n’en revient pas d’avoir 20/20 en mathématiques et décroché une mention bien avec 14,61 de moyenne en STI2D (Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) ce qui va lui permettre de rentrer en prépa TSI à la rentrée à Amiens, mais pour l’instant, l’ambiance est à la fête avec les copains. Depuis trois ans à la direction du lycée Châtelet, Emmanuel Damiens voit avec plaisir et satisfaction les élèves arrivés en même temps que lui préparer leur envol, mais avec un peu de regrets lorsqu’il s’agit de ses collègues qui ne seront plus là à la rentrée : Edouard Couetoux, Anaïs Bonnier, Aude Montigny, Eloïse Frémeaux, Kathalyne Lamotte, Justine Bernard et Valérie Legay vont poursuivre leur carrière dans d’autres établissements, tandis que Philippe Domé, Marie-Renée Richard et Hervé Decauchy vont goûter à la retraite. Quant à François Janquin, il souhaite quitter l’enseignement de l’anglais pour faire de la traduction. Beaucoup de départs mais qui annoncent une équipe renouvelée à la rentrée.

Encore une chance d’améliorer les résultats avec les oraux

De l’autre côté de la ville, au lycée professionnel Mendès-France, les premiers résultats ont été publiés mais on attend surtout les notes définitives qui seront connues mardi, après les oraux : « L’année dernière, nous sommes passés de 70,88 % après les écrits à 83 % », rappelle le proviseur, Marc Wissart, qui affiche pour l’instant un taux de réussite de 69,83 % : sur 116 candidats, 19 doivent passer l’oral. « On a de grosses satisfaction, avec un taux de 90 % pour la filière Accueil, relation clients et usagers. En formation post-bac, la filière Monteur technicien en réseau électrique a accueilli quinze élèves et quatorze ont été diplômés. En apprentissage, sur sept candidats, cinq ont été reçus, un doit passer l’oral et un seul a été recalé. Les résultats sont bons et certains ont un sacré mérite d’avoir réussi à aller jusqu’au bout », insiste le proviseur, plongé dans ses calculs entre les inscrits, les candidats, les reçus, les recalés des différentes filières. Les résultats définitifs seront connus mardi mais un air de vacances flotte déjà sur l’établissement, alors que les professeurs sont tous réunis pour un joyeux barbecue de fin d’année.

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee