Après trente ans de réflexions, Pierre Buissart publie un livre sur tout et son contraire


Publicités


« J’ai mis quatre ans à écrire ce livre, mais c’est le fruit d’une réflexion de toute une vie. » A trente-cinq ans, après sa Lettre d’un jeune patriote publiée en 2011, Pierre Buissart prépare la sortie de son deuxième ouvrage, un livre de sept cents pages traitant de philosophie, de métaphysique, de logique, mais aussi d’économie, de biologie, de théologie… Des sujets qui peuvent sembler éloignés les uns des autres mais qui sont finalement associés pour constituer le monde tel qu’il nous apparaît. Pierre Buissart considère l’univers dans son ensemble et s’efforce de lui trouver un sens : « J’ai toujours été obnubilé par les questions philosophiques, très curieux du monde qui m’entoure. Déjà tout petit, je me demandais d’où on venait, quel était notre origine. » Ces questionnements l’ont toujours accompagné mais il eut une révélation voici quatre ans, une découverte vertigineuse : « En 2015, j’ai compris la coïncidence des contraires : deux choses contraires ne s’opposent pas mais elles coïncident. C’est une logique universelle. Si on prend n’importe quelle formule et sa négation, on peut trouver la solution, à condition de savoir l’interpréter. »

La coïncidence des contraires : le verre à moitié vide est à moitié plein

Ça peut paraître compliqué à première vue, mais Pierre Buissart sait aussi bien s’appuyer sur des sommités de la philosophie que sur des expressions populaires : ce peut être Sartre qui écrivait que « se taire ce n’est pas être muet, c’est refuser de parler donc parler encore » pour les plus érudits, mais aussi un verre qui peut être à la fois à moitié vide et à moitié plein. « Selon la façon dont on regarde un objet, il ne va pas apparaître de la même manière. Dans l’infiniment petit, un objet quantique peut se comporter comme une onde et comme un corpuscule selon l’expérience considérée, ce qui peut sembler contradictoire », explique l’auteur. C’est de ce principe qu’il tire le nom de son ouvrage, Je suis ici et ailleurs, une formule inspiré du message de l’Evangile : « Il y a des liens entre la coïncidence des contraires et le christianisme, quand Jésus affirme : « Je suis l’alpha et l’oméga, je suis le commencement et la fin ». » Pierre Buissart est chrétien mais rejette l’église catholique et ne veut pas passer pour un mystique. Sa démarche se veut rationnelle et il s’appuie sur plus de deux mille cinq cents ans de philosophie, convoquant dans son ouvrage Héraclite, Aristote, Nietzsche, Descartes, la philosophie chinoise, ainsi que Francis Bacon ou Jacques Derrida pour les plus récents. Les scientifiques ne sont pas oubliés avec Newton, Galilée, Einstein, Darwin pour les plus célèbres. Il s’appuie sur les travaux de certains, en démontent d’autres, le tout servant son propos qu’il développe patiemment, au fil des chapitres.

Vanneau : « un oiseau libre, indépendant et qui vole très haut »

Pour noircir toutes ces pages, Pierre Buissart a quitté l’agitation de son village de Wavrans-sur-Ternoise pour s’exiler au calme à Lille, où il avait suivi des études de droit et d’économie. Dans le Ternois, il est connu sous le pseudonyme de « Vanneau » : « On m’appelait comme ça en référence au vanneau huppé, parce que j’avais une houppette. C’est un oiseau libre, indépendant et qui vole très haut. » Tout comme notre auteur qui s’efforce de prendre la hauteur sur le monde et l’existence. Pourtant, Pierre Buissart est resté attaché à son territoire d’origine, continuant à jouer au football à l’AS Vallée de la Ternoise, un des rares moments où il laisse son corps parler plus que son esprit : « Le football, ça me détend ! » A l’instar de Camus, il utilise son expérience sur les terrains pour illustrer ses propos philosophiques : « Il ne faut donc pas confondre le destin avec la fatalité consistant à dire : je ne joue pas le match de football, son résultat est déjà écrit. » Avec des métaphores intelligibles par tous, Vanneau souhaite partager ses recherches avec le plus grand nombre : « Je travaille par passion, pour aider les autres. Nous ne sommes pas tous égaux d’un point de vue intellectuel, mais nous sommes tous égaux en dignité. Même dans les paroles des marginaux, il y a des choses à apprendre. Si on aime les gens, on ne peut pas se tromper. J’ai un profond amour pour les autres, rien ne me rend plus triste que la haine qui est à l’œuvre dans notre société. »

« Aussi fou que ça puisse paraître, c’est en fait très facile, très rationnel. »

Pas besoin de maîtriser de grands concepts pour comprendre la pensée de Pierre Buissart, mais il faut s’accrocher : « Je préfère exprimer une pensée complexe de façon simple, qu’une pensée simple cachée derrière des mots complexes. Ce n’est pas un livre destiné à la détente : des solutions sont données, mais elles nécessitent un travail de la part du lecteur. Ce livre est une véritable mine d’or », assure l’auteur, convaincu que la sortie de son ouvrage va trouver un grand écho dans la communauté scientifique. Il prévoit d’ailleurs de le faire traduire en anglais, espagnol, allemand et italien afin de toucher un maximum de personnes. « Les physiciens n’ont pas fait le lien entre la physique et la logique, encore moins avec la religion. La logique permet de tout démontrer. Aussi fou que ça puisse paraître, c’est en fait très facile, très rationnel. » Alors Pierre Buissart se lance, convaincu de la cohérence de ses travaux et théories. Tant pis pour les sceptiques, l’histoire le jugera et comme il le rappelle : « On ne distingue la folie du génie qu’à l’aune du succès. »

Pour aller (encore) plus loin et commander l’ouvrage : Jesuisicietailleurs.fr ou sur sa page Facebook.


Pierre Buissart donne donne quelques « exemples de grandes questions abordées et résolues par l’ouvrage ».

I. EN RAPPORT AVEC LES QUESTIONS PHILOSOPHIQUES/EXISTENTIELLES

1/ Existe-t-il une liberté de faire de véritables choix ou sommes-nous déterminés dans nos actes par des facteurs tels que notre éducation, notre milieu social/professionnel ou notre culture…?

2/ L’Histoire a-t-elle un sens, s’inscrit-elle dans une logique finale ou au contraire n’est-elle qu’une succession d’évènements sans cohérence globale? Le monde a-t-il une fin?

3/ Nos relations amicales et amoureuses reposent-elles exclusivement sur le mécanisme du donnant-donnant ou sommes-nous capables de dépasser nos intérêts pour le bien d’autrui sans en rechercher le moindre avantage personnel en retour?

4/ La vérité existe-t-elle ou tout n’est-il que points de vues?

5/ Le fait d’être conscient est-il un handicap pour la vie ou au contraire la marque de la noblesse de l’homme par rapport au monde animal et le moteur du progrès?

6/ Existe-t-il une vie après la mort?

7/ Le monde est-il parfait ou imparfait?

8/ Dieu existe-t-il?

II. EN RAPPORT AVEC LES GRANDES QUESTIONS DE LA PSYCHOLOGIE

9/ Avons-nous un destin?

10/ Une intelligence artificielle pourra-t-elle un jour dépasser l’intelligence humaine?

11/ Quel est l’origine de la pensée? Le cerveau pense-t-il vraiment?

12/ Quelles sont les causes des maladies psychiatriques? Comment faire pour permettre aux patients d’aller mieux? Quel est le sens du langage des individus que la Société désigne comme «fous»?

13/ Quels sont les effets des drogues au sens large (alcool, tabac, cannabis…) sur notre esprit? Comment l’expliquer?

14/ Comment comprendre la mémoire?

15/ Qu’est-ce qu’un surdoué? L’intelligence est-elle une notion objective ou n’est-elle qu’une question de point de vue?

16/ Comment comprendre nos impressions de déjà vu? Les rêves prémonitoires? Les dons de voyance et de prophéties? Nos intuitions?

17/ Quelles sont les méthodes pour aller mieux dans sa tête et dans son corps? Pourquoi nous sentons nous mieux quand nous faisons du sport?

III. EN RAPPORT AVEC LES SCIENCES «PHYSIQUES»

18/ Les sciences physiques sont-elles des sciences dures? Absolument exactes?

19/ Qu’est-ce que la physique classique?

20/ Qu’est-ce que la physique quantique?

21/ Qu’est-ce que les théories de la relativité énoncées par Albert Einstein?

22/ Qu’est-ce que le temps?

23/ Comment comprendre le lien entre l’espace et le temps démontré par Albert Einstein?

24/ Comment comprendre la dualité onde/corpuscule en physique quantique?

25/ Qu’est-ce que la notion de réalité? Quelles sont les origines de la matière? Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien? Les atomes existent-t-ils vraiment?

26/ L’Univers a-t-il vraiment environ 13,7 milliards d’années comme le prétendent les astrophysiciens?

27/ Les extraterrestres existent-ils? Y-a-t-il d’autres planètes habitées dans l’Univers?

28/ La Terre est-elle vraiment ronde?

29/ La Terre est-elle vraiment une petite boule bleue perdue dans un univers incommensurable et infini ou est-elle vraiment au centre de l’Univers comme le prétendaient les Anciens?

30/ Comment peut-on comprendre les phénomènes dits miraculeux/paranormaux qui semblent échapper aux lois de la physique?

31/ Comment réunir la physique classique, la physique quantique et les théories de la relativité? Quel est le lien qui unit ces trois physiques?

IV. EN RAPPORT AVEC LES THEORIES DE L’ÉVOLUTION ET LES ORIGINES DU VIVANT

32/ Sommes nous vraiment issues d’une lente évolution par sélection naturelle comme l’affirment les néo-darwiniens?

33/ Descendons nous vraiment du singe?

34/ L’Homme n’est-il qu’un animal comme les autres?

V. EN RAPPORT AVEC LES QUESTIONS RELATIVES A LA MORALE ET LA POLITIQUE

35/ Existe-t-il une vérité en morale ou tout n’est-il que point de vue?

36/ Peut-on fonder une morale sans croire en Dieu?

37/ Faut-il tout déculpabiliser?

38/ Quelles sont les origines de l’idéologie nazie?

39/ Nos valeurs sont-elles le fruit d’un conditionnement ou sommes-nous vraiment libres dans nos actes? Quelles sont les sources de la morale et les origines de notre conscience morale?

40/ Doit-on agir et penser qu’en fonction de ses intérêts?

41/ La Société doit-elle sévèrement punir les criminels ou au contraire leur trouver des excuses?

42/ Quelles sont les causes de la Révolution française et des évolutions de la Société dans son rapport avec la morale et les valeurs politiques?

43/ Quelle est la portée concrète et les limites des valeurs de liberté, d’égalité et de tolérance?

44/ Quelle est la place de l’Homme dans la Nature? Doit-on craindre le réchauffement climatique et quels sont les moyens pour y remédier? L’écologisme radical ne risque-t-il pas de déboucher sur un totalitarisme vert?

VI. EN RAPPORT AVEC LES GRANDES QUESTIONS RELATIVES A L’ÉCONOMIE

45/ L’économie est-elle une science?

46/ Quel est le meilleur système économique?

47/ Sommes nous vraiment dans une société libérale et capitaliste?

48/ Que l’État doit-il faire ou ne pas faire pour résoudre les problèmes économiques et sociaux?

49/ Quels sont les règles fiscales et économiques à mettre en place pour retrouver la croissance, résorber la dette publique et ainsi être maître de nous mêmes et de notre avenir?

50/ La banque et la finance sont-ils au service de l’économie ou au service de leurs propres intérêts?

51/ Faut-il de la concurrence dans une économie?

52/ L’État doit il subventionner et/ou sauver les entreprises en difficulté?

53/ Le libéralisme économique s’oppose-t-il à l’égalité? Doit-on se résoudre à une société fracturée entre ceux qui réussissent et les laissés pour compte de l’économie?

54/ La mondialisation, l’Europe et l’Euro sont-ils une chance pour la France?

55/ Peut-on concilier efficacité économique et protection de l’environnement?

Revenir en haut de page