A la recherche du pilote George Wilson, disparu à Monchy-Cayeux le 8 juillet 1944


Publicités


Erik Bornemeier est membre de l’US Air Force. Il a découvert que son grand-oncle, le lieutenant George Wilson, s’était écrasé avec son avion à Monchy-Cayeux le 8 juillet 1944. De passage en France à la date anniversaire de cet événement, il s’est mis en tête de rechercher des traces du crash et la sépulture de son aïeul. Il espère trouver de l’aide et des informations auprès des habitants du Ternois. Voici le courriel qu’il nous a envoyé.

« L’année 1944 a vu se dérouler quelques-uns des combats les plus acharnés de la guerre. Au mois de juin, les alliés avaient débarqué en Normandie et l’Allemagne se battait pour maintenir leur position. Des avions espions anglais avaient confirmé la production allemande de missiles V1 et localisé des usines et des bases de lancement au nord-ouest de la France. L’opération Crossbow (arbalète) a été lancée afin de bombarder ces sites et des escadrons de B17 décollaient depuis l’Angleterre pour détruire les armes de riposte d’Hitler.

Mon grand-oncle, le lieutenant George Wilson, était le pilote en tête de la formation de la mission 45 chargée de bombarder les usines d’oxygène liquide et les sites de lancement. Ce groupe de bombardiers dut essuyer des tirs anti-aériens nourris et précis, et l’avion de mon grand-oncle fut touché. Le lieutenant George Wilson savait que son avion et lui n’y survivraient pas. Il quitta alors la formation et maintint l’avion à une hauteur suffisante pour que l’équipage puisse sauter. Lorsqu’ils furent en sécurité, le lieutenant George Wilson s’écrasa.

Une fois au sol, l’équipage se rassembla près de l’endroit du crash à Monchy-Cayeux et fut capturé par les SS allemands. Tous sauf un : le sergent Reginald Fergusson réussit à s’échapper et, avec l’aide des villageois français, put retourner en Angleterre. Le reste de l’équipe passa la fin du conflit dans des camps de prisonniers de guerre.

Après le conflit, le lieutenant George Wilson fut déclaré mort mais aucune expédition ou recherche ne fut engagée pour retrouver son corps ou localiser le lieu du crash et y recueillir des informations.

À ma connaissance, ma venue ce week-end sera la première tentative de localisation du lieu de l’accident et de celui où le lieutenant George Wilson aurait pu être enterré. J’ai besoin de l’aide des habitants de Monchy-Cayeux et des villages voisins pour partager ce qu’ils pourraient savoir sur ce matin du 8 juillet 1944. Les archives allemandes indiquent que l’équipage aurait été capturé près du lieu où l’avion s’est écrasé et qu’il s’agissait de Monchy-Cayeux.

Ce n’est qu’il y a un mois que ma femme et moi avons appris que mon grand-oncle fut abattu durant la Seconde Guerre mondiale. En quatre semaines, nous avons identifié la zone du crash et nos recherches pour retrouver le lieutenant George Wilson se sont étendues à l’ensemble de l’équipage et des événements du 8 juillet 1922. Je suis moi-même membre de l’US Air Force et je reviens d’une opération humanitaire au Maroc. Mon voyage m’amène à Paris le jour précis, soixante-quatorze ans plus tard, où le lieutenant Wilson s’est écrasé et a été porté disparu. C’est mon premier voyage en France et j’ai besoin d’amis. »

La page Facebook « Finding George ».

Contact : scubarescuedude@gmail.com

#InfosLocales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page